Bienvenue sur SATD ! Que votre journée soit douce mkeur
N'oubliez pas de remplir le code pour être ajouté au répertoire et trouver des liens plus facilement cutie

Partagez | 
 

 Travel again (Hayley)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fée Clochette
ICI DEPUIS LE : 05/09/2016
MESSAGES : 18
MessageSujet: Travel again (Hayley)   Lun 5 Sep 2016 - 19:40

Hayley Luca Shank
Informations du personnage
Nom : Hayley a hérité du nom de Shank.  ◦ Prénom(s) : A sa naissance, ses parents ont décidé de la nommer Hayley. Etant la seule fille de la fratrie, ses parents voulaient honorer Hayley Laughlin, la mère d'accueil de son père. Ils lui donnèrent également comme deuxième prénom Luca, prénom certes masculin mais, qui montrait ce côté très ouvert de ces parents. ◦ Âge : Hayley a 27 ans. ◦ Date et lieu de naissance : Bien que ses deux parents soient américains, Hayley est née à Paris un 9 septembre. ◦ Nationalité et origines :De par ses parents, Hayley est américaine. Elle est née en France ce qui fait également d'elle une française. Elle a épousé un irlandais donc elle est probablement irlandaise.  ◦ Métier/études : Hayley a étudié le droit et est aujourd'hui juriste internationale.  ◦ Statut marital : Elle avait été mariée pendant quelques années à un homme. Mais depuis ils ont divorcé et depuis Hayley vole dans les délices et les vices du célibat. ◦ Orientation sexuelle : Seuls les hommes ont un pouvoir sur Hayley. ◦ Groupe : Fée clochette ◦ Crédits images : .cranberry
Anecdotes
Hayley est une droguée. Elle est droguée au voyage, à cette excitation. Son sang coule plus vite lorsqu'elle achète un billet, lorsque son avion arrive quelque part. C'est une nomade. Incapable de rester trop longtemps au même endroit, elle a besoin de découvrir, parcourir et de faire le tour du monde. Hayley est polyglotte. Elle parle l'anglais, le français et l'allemand couramment. Mais elle sait se faire comprendre dans d'autres langues. Elle est toujours dans l'apprentissage et ne se lasse jamais d'apprendre des nouvelles langues. C'est une jeune femme qui ne cesse de rire et de profiter de chaque instant, mais lors de sa conception ses parents ont oubliée de lui donner les gênes des blagues. Elle est très bon public, mais n'a malheureusement aucun talent pour les blagues.
Elle cherche désespérément un équilibre entre sa vie de nomade et sa vie de femme d'affaires. Elle rêve de liberté, mais n'ignore pas qu'elle ne pourrait jamais atteindre ce but. Ses parents ne seront pas toujours là pour financer ses voyages, alors elle se prend en main pour accomplir sa vie professionnelle. Hayley a toujours fui. Elle fuit les responsabilités. Elle rêve de revivre son enfance et de découvrir des endroits aussi merveilleux les uns que les autres. Être maman n'a jamais été dans ses plans. Être mariée n'est pas un idéal de vie qu'elle s'était fixée. Alors, certes, au départ, elle vivait les plus beaux moments de sa vie, mais au fur et à mesure, sa vraie nature réapparaissait. Alors, elle a fui comme elle savait si bien le faire.
Tout doit être parfait, tout doit être à sa place. Hayley est une vraie maniaque. Tout doit être structuré pour une meilleure organisation. C'est également le cas dans sa vie, tout doit être exactement à la place qu'Hayley leur a donné. Elle fait également attention à son apparence, à l'image qu'elle se donne. Ses cheveux sont toujours à la bonne place, ses vêtements sont minutieusement choisis pour chaque occasion. Il n'y a pas un kilo en trop et un kilo en moins. Tout doit être parfait. Hayley a deux tatouages. Son premier tatouage se trouve à côté de son sein droit et c'est une carte du monde. Son deuxième tatouage se trouve entre les deux omoplates. C'est un mandala qui est dessiné.
Depuis très longtemps, Hayley adore la photographie. Elle aime capter un moment unique et l'enfermer à jamais dans sa boîte aux merveilles. La brune ne possédait pas des milliers d'affaires, cependant, elle transportait avec elle à chaque déménagement un carton rempli d'album photo. La plupart du temps, c'était des paysages et de temps en temps des portraits. Hayley a deux personnalités. La Hayley brune, la petite file rêveuse et naïve, celle de l'espoir et de l'émerveillement. Puis il y avait la Hayley blonde, l'inaccessible, la hautaine. Ces deux Hayley sont totalement différentes, mais ont besoin de l'autre pour exister.
Hayley aime Rosie et Luke. Elle les a toujours considérés comme sa famille. Elle revient à Dublin pour faire partie de la vie de sa fille. Hayley sait qu’elle ne sera pas la bienvenue, mais elle compte revenir dans cette vie. Ils se sont mariés et ont eu un enfant ensemble, c’était bien la preuve qu’à un moment leur histoire avait été réelle. Qu’ils s’étaient aimés. Elle revient à Dublin brune, car c’est la Hayley rêveuse et remplie d’espoir qui fait son retour.

Pourquoi ce groupe ?
Le temps ne cesse d'avancer. Hayley aimerait l'arrêter pour revivre les moments extraordinaires de son enfance, mais le temps ne cesse de la rattraper. Le monde est beau mais l'humain ne l'est pas. La jeune femme l'a compris à son adolescence et a perdu cette part de naïveté et d'innocence. Pourtant, elle souhaite au fond d'elle, trouver sa place pour continuer d'espérer et de rêver.  La vie et les responsabilités ont tendance à prendre les devants mais, elle tente tout de même de garder une place pour ces rêves inassouvis, de retrouver les sensations de son enfance.
Qui se cache derrière l'écran ?
Pseudo/Prénom : Dada. ou Andréa ◦ Âge : 21 ans ◦ Inventé, pré-lien ou scénario ? Le merveilleux scénario de Luke Hopkins ◦ Comment connais-tu le forum ? Sur le mur du coin des rpgiste ◦ Qu'en penses-tu ? Il a l'air super chouette  aah  aah  ◦ As-tu besoin d'un parrain sur le forum ? Si c'est possible, oui. ◦ Acceptes-tu le doublon de prénom ? Si on peut éviter ◦ Un dernier mot : Plein de paillette et de chocolat sur vous. Ce forum a un design magnifique et vous avez l'air tous d'être trop adorables.  ◦ Pour le bottin :
Code:
<pr>Emilia Clarke</pr> → <a href="http://scareawaythedark.forumactif.org/u142"><psebt>Hayley L. Shank</psebt></a>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fée Clochette
ICI DEPUIS LE : 05/09/2016
MESSAGES : 18
MessageSujet: Re: Travel again (Hayley)   Lun 5 Sep 2016 - 19:41

« Live, travel, adventure, bless, and don't be sorry »
« Je retourne mon cerveau encore et toujours essayant en vain de comprendre cette décision. Qu'est ce qui me pousse à revenir à Dublin ? Pourquoi cet élan soudain pour cette ville, pour ces personnes que je m'étais empressée de quitter il y a deux ans ? Alors, je cherche. Rosie évidemment ! »

Les maisons remplies de carton.

« D'avion en avion, de train en train je parcourais le monde avec ma famille. Je m'étais habituée à m'attacher aux personnes, à la culture, à la beauté du pays mais, jamais à l'endroit. Nous bougions tout le temps pour cinq années, parfois plus ou parfois moins. Mon père était un ingénieur-architecte embauché par une entreprise américaine travaillant à l'international pour superviser des chantiers exploités hors du territoire américain. Il avait des missions plus ou moins longues en France, en Allemagne, au Royaume-Unis, en Australie, en Inde, … Il l'avait rencontré, ma mère qui avait décidé de le suivre même s'il fallait qu'elle quitte sa vie. Mon frère, Stephen est né à Adelaïde et moi à Paris. Nous étions des enfants d'expatriés, des enfants du monde. Nous n'avions jamais le temps de défaire les cartons, nous n'avions jamais le temps de se créer une vie dans un endroit mais cela convenait à tout le monde. J'avais essayé de m'imaginer vivre dans la ville dans laquelle je suis née et cela me paraissait inconcevable. Je vivais à travers les différents fuseaux horaires. Je respirais pour ces cultures et langues différentes. Ce que j'appréciais le plus était la possibilité de s'approprier chaque pays de la manière dont je souhaitais. »

La province infernale.

« Tout me destinait à un avenir prometteur. Chaque année était un mystère. Du jour au lendemain nous pouvions partir dans un autre pays. J'étais le mystère et la nouveauté des camarades. Lorsque j'étais petite, une nouvelle école était pour moi un nouvel endroit pour découvrir, connaître et me faire des amis. Il était rare que je sois seule puisque Stephen n'était jamais vraiment loin. Il était mon aîné de deux ans. Nous aurions pu se battre, ne pas s'entendre mais c'était tout le contraire. A part lui, personne ne vivait la même chose que moi. C'était mon compagnon de voyage et mon partenaire de tous les jours. Cette vie convenait à tout le monde. Notre père avançait de plus en plus dans son travail. Sa performance lui permettait de plus ou moins choisir ses destinations. Ma mère avait trouvé sa voie dans l'humanitaire. Stephen et moi avions la chance d'avoir des amis de différents pays. L'été de mes quinze ans, nous étions à Seattle profitant des beaux jours pour revoir les autres membres de cette famille. Notre père recevait un appel lui annonçant qu'un immense chantier l'attendait en France pour une durée d'au moins trois ans. Alors, comme à notre habitude, nous faisions nos valises et les quelques cartons pour déménager dans cette nouvelle ville. Je retournais en France, le pays de ma naissance. Ce qui était étrange de temps en temps c'était la différence de nationalité entre mon frère et moi. Nous étions certes tous les deux américains mais, il était également australien et moi française. Cela nous faisait rire.
J'entamais cette nouvelle année dans un lycée dans les Alpes. Avec Stephen nous étions le mystère, la nouveauté, l'exotisme. Il n'y avait aucun nouveau à part nous deux. A la fin de cette première journée, je me souvenais d'un immense fou rire. Mon frère se trouvait en dernière année et de ce fait il devait passer un examen qui allait durer toute une semaine et il n'était pas du tout prêt à ce genre de choses. Le voyant énervé et dépassé par les événements, je ne pouvais m'arrêter de rire. Mais ce rire au fur et à mesure de l'année allait disparaître. J'allais commencer à regretter d'être née en France, d'être une enfant du monde. J'ignorais si c'était la réalité ou des jalousies mais, pourtant mon poids devenait une obsession. Certaine fille de ma classe et de mon lycée ne cessait de critiquer mon corps, mes formes, mes petits bourrelets qui pouvaient se voir. J'essayais au départ d'ignorer ces remarques, mais au bout de plusieurs mois, je ne pouvais même plus m'observer dans un miroir. Tout me dégouttait. Je trouvais mon visage trop rond, mes hanches trop larges, mes bras trop gros, mes mollets sur-dimensionnés, mon ventre trop flasque, mes seins trop importants. Ce reflet me rendait malade pleurant devant ce corps qui à présent était hideux. Alors, à partir d'un moment où s'était devenu insupportable je changeais mes habitudes alimentaires.  Je sautais le repas du midi et me forçais à manger le soir devant mes parents. Mais après chaque repas, j'essayais d'éliminer les graisses que j'avais pu consommer soit en faisant tout un tas d'activité sportive ou tout simplement en me faisant vomir. Je me cachais de ma famille ou de mon frère, ils ignoraient mes rituels du soir. Au fil des mois, les remarques ne cessèrent pas, mais mon corps se transformait. Mes joues se creusaient, les formes de mon corps disparaissaient. Je n'étais qu'une adolescente malade avec un trouble alimentaire. »

La presque fin de ces voyages.

« C'est au bout de plusieurs mois que mon frère remarquait un changement chez moi. Je ne souriais plus, et en regardant des photos de famille il s'était rendu compte que mon corps avait trop changé. J'étais en sous-alimentation. Alors j'ai vu des tonnes de médecin pour trouver une solution. Ma famille était devenue aussi mal que moi, culpabilisant. Après une discussion longue mes parents avaient pris la décision de retourner aux Etats-Unis, que cette vie pouvait être la cause de mes problèmes. Non, je ne voulais pas. Je ne voulais pas arrêter ! C'était parce que j'étais restée trop longtemps au même endroit que j'étais malade. Je n'étais pas faite pour vivre une vie avec les mêmes personnes. C'était ce besoin unique qui m'animait. Les personnes que l'on pouvait rencontrer étaient à la fois une nouvelle bouffée d'air, mais à la longue elles t'emprisonnaient. J'étais différente et toute ma vie j'allais l'être. Nous restions quelques mois de plus en France pour que je puisse aller mieux et que mon suivi avec le psychologue se finisse. J'allais entrer à l'université et je devais absolument aller mieux. »

Dublin et la transformation

« C'était presque impossible de le croire, mais je m'en remettais. Je reprenais du poids et tout revenait, mes formes, mon visage, mes bras. Je souriais de plus en plus. Je m'acceptais enfin ignorant à présent les commentaires destructeurs de mes camarades.  Je me reconstruisais petit à petit. Et je finissais ce lycée maudit. Il était à présent temps que je quitte le cocon familial pour aller vagabonder dans la vie, seule. Ce fut le dernier été aux Etats-Unis avec toute la famille réunie. C'était également le dernier été de la petite Hayley malade. J'arrivais début août à Dublin, blonde, déterminée. Il était fini le temps où les autres pouvaient me faire du mal. Ce temps où l'avis des autres sur ma personne était à jamais oublié. J'entrais à présent à la Trinity College où j'allais commencer mes études. Evidemment je jouais une sorte de double jeu me mélangeant aux autres étudiants tout en restant froide. Peu de choses m'atteignait et j'étais presque devenue inaccessible aux autres. Je faisais comprendre aux autres que j'étais Hayley Shank, j'avais vécu tellement plus de choses qu'eux. J'avais vu le monde, découvert des endroits qu'ils n'auront jamais pu imaginer. »

L’irlandais de son cœur.

« Tout se passait bien, je réussissais dans tout ce que j'entreprenais. J'avais enfin la vie que je méritais et que je m'étais fixés depuis ce fameux été. Bientôt la vingtaine et un bel avenir en perspective. Que pouvais-je avoir de plus ? Plus rien ne m'atteignait et j'étais maître de ma vie. Cette liberté que je convoitais depuis mon enfance existait à présent. J'allais finir mes études, me faire embaucher soit par une entreprise ou soit le gouvernement et vivre la vie de mon père. Partir, voyager et n'avoir aucune attache à un endroit précis et rester l'enfant du monde. Dublin était une ville merveilleuse et même si je savais qu'un jour j'allais partir pour mon bien-être, ce n'était pas encore le moment. J'étais bien trop heureuse dans cette ville où je faisais mes choix. Puis ce jour arrivait, ce jour où ta destinée ne t'appartient plus. Ce jour-là j'allais jouer ma vie. Je me rendais à l'université pour passer un examen qui allait être déterminant pour mon futur. Je n'avais pas dormi de la nuit surement à cause du  stress. Je m'étais levée aux aurores et je décidai donc de m'arrêter prendre un café dans l'espoir de me réveiller un peu. Mais la catastrophe arriva. Le serveur maladroit renversa le café sur moi. J'étais sur le coup choqué. J'étais déjà assez stressé comme ça, je n'avais pas besoin de ça en plus. Alors, je m'emportai sur le jeune homme. « Vous ne pouviez pas faire attention ! » J'avais le temps de retourner chez moi et me changer, mais j'avais autre à faire que de réparer les conneries d'un autre. Cependant, il s'excusa et me proposai de m'inviter à boire un café. Je l'observais quelques secondes, perdue par cette proposition. Je venais de l'engueuler devant tout le monde et lui me proposa un autre café. Puis j'acceptai sa proposition, mais le lendemain et autre part.
Le lendemain, tout se passait à merveille. Cet homme était doux, drôle et nous avions des conversations intéressantes. J'avais déjà oublié le café d'hier soir. Puis la vie continuait, mais cette fois-ci je n'étais plus seule. Luke en faisait partie. Je tombais amoureuse de lui, j'étais amoureuse de cet irlandais qui un jour a eu le malheur de renverser du café sur moi. Et un jour il me demanda de l'épouser et j'acceptai. »

Aujourd’hui, nous sommes réunis pour célébrer l’union de Luke Hopkins et de Hayley Shank.

« C'était donc ça cette liberté que j'avais tant cherché ?  Je m'observais dans ce miroir me souvenant des malheurs que ces objets m'avaient apporté dans le passé. Ce jour-là, j'observais une jeune femme magnifique dans une robe blanche. J'allais épouser Luke Hopkins et j'étais heureuse. J'avais aspiré à une liberté qui paraissait de plus en plus réelle. A mes côtés se tenaient Stephen et mes parents émus par l'événement. Nous avons tous pris une revanche sur le passé. Luke était parfait et tout le monde l'adorait. C'était le moment maintenant, la musique retentissait et je devais faire mon entrée. Une centaine de personnes attendaient mon arrivée. Pourtant, lorsque les portes s'ouvraient, je ne voyais que lui. Il était debout devant l'autel le dos droit et les mains derrière le dos. Il y avait certes des centaines de regards braqués sur moi, mais je ne voyais que le sien. C'était donc ça ! Ma mère avait ressenti la même chose que moi lorsqu'elle avait épousé mon père ? J'allais unir ma vie à cet homme, celui qui un jour avait eu la maladresse de renversé du café sur moi. J'allais unir ma vie à cet homme qui connaissait mon passé, mes peurs, qui me connaissait. J'allais passer le reste de ma vie avec lui dans une vie douce et tranquille. Cela m'effrayait, mais je désirais tenter cette aventure, car il le méritait. Tout le monde avait fait le déplacement, ma famille américaine, les innombrables amis que j'avais pu rencontrer. La famille de Luke, les amis de Luke et Lucy. Lucy, elle m'avait effrayé. J'avais toujours pensé qu'il y avait bien plus que de l'amitié entre eux. Mais il se mariait avec moi. Puis Luke avait besoin d'elle pour son bonheur. La cérémonie se finissait et nous étions mari et femme et cela paraissait irréel.»

L’apogée de leur vie commune.

« J'avais fini mes études et j'étais maintenant juriste international pour le gouvernement irlandais. C'était le meilleur moment de ma vie, comme si j'avais trouvé un équilibre. J'arrivais à coïncider ma passion pour les voyages et mon amour pour Luke. Tout était merveilleux. Tellement merveilleux que je n'allais pas tarder à accoucher. Exactement, j'attendais l'enfant de Luke. Quelques mois après, une petite fille nommée Rosie pointait le bout de son nez dans ce monde. En la tenant pour la première fois dans mes bras, il n'y avait rien d'autre de plus merveilleux que ça. Mes voyages, mon passé, Luke paraissait secondaire et je me demandais comment un aussi petit être pouvait m'apporter autant de bonheur. »

Aujourd’hui, nous sommes réunis pour assister au retour de la liberté.

« J'aimais Luke et je ne pouvais en douter. J'aimais Rosie de tout mon cœur. Mais je ne voulais pas ça. La liberté dont j'aspirais n'était pas celle-là. Je ne voulais pas rester toute ma vie à Dublin, je ne voulais pas vieillir ici. La dernière fois que j'étais restée trop longtemps au même endroit, j'étais devenue folle, je m'étais mise en danger. Je ne pouvais plus. Alors, je mentais. Inventant le travail comme prétexte. De toute manière, Luke était obligé de me croire, mon travail me prenait du temps. Alors, je sortais, oubliant l'espace d'une soirée, d'une semaine que j'étais mariée et maman. C'était dans ces moment-là où je me sentais vivre, où je me sentais Hayley. Un matin, je sortais la plus grande valise et commençai à ranger mes affaires. Dublin m'avait changé, je possédais à présent tout un tas de vêtements et de souvenirs. Jamais je n'en avais eu. Il était temps pour moi de partir, j'étais trop restée. Je déposai sur la table les papiers du divorce. J'aimais peut-être Luke, mais il m'avait enfermé dans son monde, il m'avait enfermé dans cette vie qui n'était pas la mienne. Durant mes sorties, j'avais rencontré un autre homme qui souhaitait voyager. J'aurais dû épouser un homme comme lui. Luke n'était qu'un songe, un homme parfait qui pourrait rendre des milliers de femmes heureuses, mais pas moi. Malheureusement, ce matin-là il se réveilla avant d'avoir eu le temps de partir. « Hayley, qu'est-ce que tu fais ? » Je sursautais. Je ne voulais pas, je ne pouvais pas lui briser le cœur en face de lui. « Luke, je... » Non je ne pouvais pas. « J'en peux plus. Je dois m'en aller. » J'étais en train de la déchirer. J'essayais de retenir mes larmes, je le blessais. Il l'ignorait, mais je partais parce que son mode de vie ne correspondait pas au mien et que dans tous les cas un jour ou l'autre cela aurait fini de cette manière.  « Alors, ça se finit comme ça. Tu pars alors que ta fille et ton mari, ou peu importe, dorment. Comme... Une lâche. » Je n'étais pas lâche. Justement, il valait mieux le faire maintenant que dans dix ans. Rosie ne s'en souviendra même pas. « Ecoute, Luke, tout ça... C'est trop pour moi. J'ai l'impression d'étouffer. Ce n'est pas la vie que je voulais mener. Chaque jour, je me lève avec la boule au ventre. Chaque jour, j'ai l'impression que je ne suis pas à ma place. J'en peux plus. Je vais craquer, Luke. » Il me connaissait. Il savait que j'étais une nomade et c'était les voyages et ce que cela apportait qui me faisait vivre. Je n'en pouvais plus de cette vie. Il n'y avait aucune nouveauté. Tous les jours c'était la même chose. Je me levais, préparais le café, je changeais les couches de Rosie, lui faisais un bisou, allais travailler, revenais à la maison, disais bonjour à mon mari et ma fille, faisais à manger, regardais la télé, lisais, dormais. Je ne pouvais pas, ce n'était pas moi. « Alors, tu préfères tout plaquer. Comme ça... Et Rosie, tu y as pensé à Rosie, ta fille. Notre fille ? » Cette phrase raisonnait en moi. C'était la première fois que je voyais Luke comme ça. J'étais en train de l'abandonner lui et ma fille pour quoi ? Pour cette liberté. « Je n'ai fait que penser à elle. C'est mieux pour tout le monde. » Je l'aimais Rosie, plus que tout au monde. C'était pour cette raison que je partais. Elle ne méritait pas de subir mon mal-être. Puis je savais qu'elle était avec Luke et qu'il était parfait. « Hayley, tu as réellement réfléchi à tout ça. On est mariés, on a une fille. Et tu veux tout plaquer ? Je t'aime bordel ! » J'ignorais ce que j'étais en train de faire, mais je venais sûrement de briser une partie de Luke. Mais c'était soit lui ou soit moi et j'avais pris ma décision. J'étais égoïste, mais je choisissais ma vie. Je l'aimais également, mais il fallait que je parte. « J'ai rencontré quelqu'un. » C'était la pire excuse que j'avais pu sortir mais elle avait l'air de fonctionner. Oui j'avais rencontré quelqu'un mais jamais je n'aurais fait ça à Luke. Oui j'allais partir avec lui, mais il ne s'était rien passé. Pourtant, Luke me croyait et cela me brisa le cœur. Un grand silence. Je prenais ma valise et disparu laissant Luke et Rosie derrière moi.

Le retour de la Hayley brune.

« Brésil, Afrique du Sud, Pérou, Russie, … Durant deux ans, je n'ai fait que voyager. Je rentrais de temps en temps aux Etats-Unis pour voir ma famille. Stephen était le seul qui avait compris ma décision. Il était comme moi, un nomade. Nous ne pouvions pas rester coincé dans un même endroit. Je travaillais toujours pour le gouvernement irlandais, j'allais de mission en mission et lorsque je n'en avais pas, je continuais mon périple. L'homme que j'avais rencontré avant mon départ de Dublin n'était qu'une simple aventure. J'avais quitté Luke et il était là, mais je n'avais jamais réellement réussi à lui laisser de la place dans ma vie. Deux ans loin de ma famille, loin de ma fille. Il n'y avait pas un jour où je ne pensais pas à elle. Elle était à l'école maintenant, elle devait avoir des dents, elle savait marcher et parler. Et j'avais loupé tout ça pour quelques billets d'avion ultra cher et pour cette liberté. Mais je ne me sentais pas vivante à 100%. Il me manquait ma fille, Rosie puis Luke. Jamais il ne me pardonnera pour ce que j'avais fait, mais je devais le revoir et je devais surtout revoir ma fille et la serrer dans mes bras. Je m'opposais totalement l'idée qu'elle fasse sa vie sans moi. Alors, après deux ans, je retournais à Dublin pour retrouver ma fille et ma vie. Mais une chose avait changé, ma couleur de cheveux comme pour prouver que quelque chose avait changé, comme la dernière fois.»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fée Clochette
ICI DEPUIS LE : 19/04/2016
MESSAGES : 278
MessageSujet: Re: Travel again (Hayley)   Lun 5 Sep 2016 - 19:47

MON HAYLEY.inlove canard calin hug cat taptap
Tu peux pas savoir comment je suis trop trop trop contente de te voir ici. ayah T'as fait ma journée. faint Surtout si tu as une question à propos du scénario, du lien ou autre, tu peux toujours venir me voir je me ferais un plaisir de te répondre. moh Ou même sur le forum en général, il n'y aucun soucis là dessus. vivi J'ai vraiment hâte de voir ce que tu vas faire de la petite et surtout voir l'évolution dans le jeu. miam J'suis trop heureuse tu peux pas savoir. yeah Alors je te souhaite une énorme bienvenue parmi nous, n'hésites surtout pas encore de questions et/ou problème, on est à ta disposition. kiss Et un bon courage pour ta fiche que j'ai trop hâte de dévorer. love hrt

mow:
 



it's hard to wait around for something you know might never happen ; but it's even harder to give up when you know it's everything you want.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fée Clochette
ICI DEPUIS LE : 19/04/2016
MESSAGES : 1034
MessageSujet: Re: Travel again (Hayley)   Lun 5 Sep 2016 - 20:18

Tu fais un superbe choix de scénario nanas et puis bon Emilia bave
Bienvenue parmi nous mademoiselle rainbow et bon courage pour ta présentation youpi


Δ WITH YOUR LOVE, NOBODY CAN DRAG ME DOWN
And yeah I’ve let you use me from the day that we first met but I’m not done yet falling for you fool’s gold © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Peter Pan
ICI DEPUIS LE : 27/05/2016
MESSAGES : 237
MessageSujet: Re: Travel again (Hayley)   Mar 6 Sep 2016 - 0:34

Bienvenuuuuuuuuuuuue gaah love
Quel super choix de scénario ** J'ai hâte de lire ta fiche et commencer à te détester sous le compte de Lucy huhu Ca va être extra siffle
Bon courage pour ta fiche, et si tu as besoin, n'hésite surtout pas keur



She's afraid to love you
A dangerous plan, just this time, a stranger's hand clutched in mine. I'll take this chance, so call me blind, I've been waiting all my life, Please don't scar this young heart, just take my hand... Even though we may be hopeless hearts just passing through, every bone screaming I don't know what we should do, all I know is, darling, I was made for loving you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fée Clochette
ICI DEPUIS LE : 12/03/2016
MESSAGES : 555
MessageSujet: Re: Travel again (Hayley)   Mar 6 Sep 2016 - 11:42

bienvenue parmi nous et bonne continuation pour la rédaction de ta fiche leche
excellent choix de scénario soit dit en passant mow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fée Clochette
ICI DEPUIS LE : 05/09/2016
MESSAGES : 18
MessageSujet: Re: Travel again (Hayley)   Mar 6 Sep 2016 - 17:47

Whaou !! Merci pour cet accueil ! inlove inlove
J'ai hâte de finir ma fiche pour pouvoir commencer à faire plein de RPs avec vous tous ! gaah gaah

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fée Clochette
ICI DEPUIS LE : 19/04/2016
MESSAGES : 278
MessageSujet: Re: Travel again (Hayley)   Jeu 8 Sep 2016 - 20:49

Bienvenue parmi nous !!
Comme je t'ai dis, j'aime énormément la Hayley que tu me proposes.  ** Tu l'as totalement cernée et j'ai vraiment hâte de jouer avec toi.  cute Tu gagnes 10 points pour avoir pris un scénario en plus de tes huit points pour avoir terminé ta fiche. hrt

Te voilà validé(e) ! Mais ce n'est que le début de ton aventure sur SATD ! La première chose à faire, si ce n'est déjà fait, serait de lire lerèglement pour être sûr de ne rien rater ! Tu peux maintenant créer ta fiche de liens pour qu'on puisse venir te proposer des liens avec les autres personnages, et recense-la dans le répertoire pour aider les autres à trouver des liens ! N'oublie pas non plus de recenser le métier et le logement de ton personnage, ça peut aussi aider pour les liens. Tu peux par ailleurs créer le téléphone et l'instagram de ton personnage, pour plus de réalisme ! Et si tu as envie de t'amuser un peu autrement qu'avec les rps, et de connaître un peu les membres du forum, viens nous rejoindre dans la partie détente ! N'hésite pas à te présenter pour qu'on en sache plus sur toi, joueur/se. Sur ce, nous te souhaitons la bienvenue sur SATD, en espérant que tu t'y plaises et que tu t'amuses. hrt



it's hard to wait around for something you know might never happen ; but it's even harder to give up when you know it's everything you want.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fée Clochette
ICI DEPUIS LE : 05/09/2016
MESSAGES : 18
MessageSujet: Re: Travel again (Hayley)   Ven 9 Sep 2016 - 18:32

Merci beaucoup pour la validation. ** keur keur

J'espère vraiment être à la hauteur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Travel again (Hayley)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Travel again (Hayley)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 07/11 - PTQ Paris - Hasselt Oberon
» ROBBERTY : « Son of Anarchy »
» •• Blablablaaa.
» ENORA ☮ je suis anatidaephobe. soit, j'ai peur que quelque part un canard m'observe .. mais chut. [END]
» My Head Is A Prison And Nobody Visits ♣♣ A. Noah Henderson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SATD :: Time to begin, isn't it ? :: Le commencement :: Fiches validées-