Bienvenue sur SATD ! Que votre journée soit douce mkeur
N'oubliez pas de remplir le code pour être ajouté au répertoire et trouver des liens plus facilement cutie

Partagez | 
 

 ✘ singing in the rain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Capitaine Crochet
ICI DEPUIS LE : 04/06/2016
MESSAGES : 115
MessageSujet: ✘ singing in the rain   Mer 15 Juin 2016 - 23:16

singing in the rain #RoddyÊtre dans ce grand appartement avec tout le confort possible, c’est tellement le pied. Tu n’as jamais été habitué à tant de luxe, toi qui déjà enfant avais trouvé un moyen de gagner un peu d’argent en tondant notamment la pelouse des gens du quartier et d’autres, grâces à tes petites annonces, afin d’aider ta mère à subvenir à vos besoins. Alors forcément, ce type de vie, ça te change radicalement de tes trente premières années de vie et il faut bien l’avouer, tu t’y fais vite. C’est d’autant plus agréable à vivre lorsque Romeo n’est pas là. Parfois, il t'arrive de sortir, mais tu évites quand même de le faire trop souvent seul. L’inconvénient d’avoir accepté ce contrat, c’est qu’avec ce job, puisque ce n’est que ça au départ, un boulot, est venue une célébrité que tu n’étais pas préparé à avoir. Oui, tu t’es longtemps rêvé comédien, et au fond, c’est un peu ce que tu es actuellement, même si là, tu es surtout reconnu comme étant le petit ami du leader des Diamond, alors que ce dernier est connu pour ses frasques homophobes. Du coup, tu es souvent harcelé de questions dès que quelqu’un te reconnait et tu n’aimes pas te retrouver seul face à ça, tu ne sais jamais trop ce que tu dois répondre et crains de faire une boulette, c’est pourquoi tu évites de sortir en journée, quand tu es seul. Et puis bon, profiter de tout cet espace, s’affaler dans ce canapé ultra confortable et passer des heures à jouer à la console, c’est plutôt cool comme occupation. Toi qui adore les jeux vidéos depuis ta plus tendre enfance, tu ne vas pas te priver d’un tel luxe, alors que tu as tout à disposition, quand, avant, tu devais économiser des mois durant pour pouvoir te permettre ne serait-ce que la possibilité de t’offrir un seul et unique nouveau jeu, le plus souvent, d’occasion, longtemps après sa sortie. Tu ne t’en es jamais plaint, tu avais l’habitude et tu comprenais. Et puis, tu avais un toit sur la tête et de quoi manger, c’était le principal, non ? Seulement, maintenant, est-ce que tu seras capable de revenir à ta vie modeste une fois que Romeo et son père n’auront plus besoin de toi ? Après avoir connu un tel luxe ? Tu te doute que ce sera difficile et tu redoute de plus en plus le jour où cela arrivera. Ça ne fait que trois mois, mais on s’habitue vite à ce mode de vie.

Après plusieurs heures à jouer à la console, tes yeux commencent quelque peu à fatiguer, surtout avec cet écran géant accroché au mur. Tu décides donc de faire un break dans ta progression de Final Fantasy et va te préparer à manger, sans sauvegarder ta progression, c'est pas long de se faire un sandwich. Rien de bien fastidieux, juste deux sandwichs, et tu te sors aussi un paquet de chips et une bière. Tu amènes le tout sur la table basse du salon pour plus tard, d’abord une bonne douche s’impose. Comme ça, après, tu n’auras plus besoin de bouger du canapé, et tu pourras éventuellement tenter de finir carrément le jeu. Certes, c’est probablement un peu ambitieux, mais si Romeo ne t’oblige pas à couper la console, il y aura peut-être moyen que tu arrives à finir dans la nuit, tu as déjà pas mal avancé cette après-midi après tout et ça fait déjà plusieurs jours que tu l’as commencé. Tu vas dans la chambre te prendre un boxer et un bas de jogging propre, histoire d’être confortable pour la soirée et fonce à la salle de bain dont tu ne prend pas la peine de fermer la porte, et encore moins de t’enfermer. Dans ton esprit, le chanteur n’est pas là et ne devrait pas rentrer avant encore un moment. Tu n’es pas claustrophobe à proprement parlé, mais si tu peux éviter d’être confiné dans un espace restreint, ça t’arrange, donc dès que peux, tu évites de t’enfermer dans la salle de bain.

Tu commences à faire couler l'eau, histoire qu’elle soit à bonne température une fois que tu rentreras dans la cabine de douche, et bien évidemment, tu n’oublies pas de placer ton téléphone sur la base pour avoir un peu de musique en même temps. Hop, playlist Spotify, c’est parfait, y’a plus qu’à laisser l’eau chaude glisser sur ta peau et détendre tes muscles. Ce n’est pas que, mais rester assis dans le canapé comme ça, ça crispe. Tout comme la porte de la salle de bain, tu ne fermes pas complètement celle de la cabine de douche. Suffisamment pour ne pas faire de la pièce une piscine, mais pas complètement pour ne pas avoir trop l’impression d’être complètement enfermé. La musique est entrainante et comme tu adores chanter, tu te mets à fredonner les chansons que tu ne connais pas et chanter plus distinctement celles que tu connais bien sans forcément te rendre compte de ce que tu chantes. D’ailleurs, à un moment c’est un des gros succès des Diamond qui résonne et tu ne prêtes même pas attention que c’est eux, que c’est sur la voix de Romeo que tu chantes, d’ailleurs, tu ne pensais pas connaitre leurs chansons suffisamment pour les rechanter comme ça. Avant ce contrat, tu avais à peine entendu parler d’eux, et tu ne t’étais jamais vraiment intéressé à ce qu’ils faisaient. Il faut croire qu’en trois petits mois, tu as eu le temps de maitriser la discographie.  
© 2981 12289 0


uc mkeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Capitaine Crochet
ICI DEPUIS LE : 08/06/2016
MESSAGES : 59
MessageSujet: Re: ✘ singing in the rain   Dim 26 Juin 2016 - 22:28

singing in the rain #RoddyTu soupires en enfonçant la clé dans la porte d’entrée. Sérieusement, tu donnerais tout pour ne pas être là, pour pouvoir être ailleurs, peut-être même en train de t’envoyer en l’air avec une fan ramassée au coin de la rue.  Tout pour être loin de Paddy. Tu le détestes mais sûrement un peu moins que ton père. C’est lui l’investigateur de tout ça. A cause de lui, t’es obligé de te faire passer pour le pédé que tu n’es pas. T’es obligé de faire croire que tu aimes un homme alors que sa seule vue te donne envie de gerber et de le frapper jusqu’à ce qu’il crève. Ouais c’est peut-être rude mais tu t’en moques. T’as juste envie qu’il disparaisse de ta vie. Depuis qu’il y est entré c’est devenu le bordel. En plus, c’est clairement pas crédible que tu sois devenu gay comme ça, pas après qu’en début d’année tu aies tabassé à mort un type qui avait clairement l’intention de te foutre dans son lit. Mais il n’est pas encore né le type qui enfoncera sa bite dans ton cul ou l’inverse. Rien que cette pensée te fait frissonner et c’est encore une fois avec un soupir que tu rentres chez toi. Enfin, ce n’est plus vraiment chez toi depuis que Paddy a envahi ton espace vital. Ce type a beau avoir la trentaine, t’as parfois l’impression de vivre avec un adolescent. Et aujourd’hui n’échappe pas à la règle. La télé est allumée sur un jeu en mode pause. Tu sais même pas ce que c’est tellement tu trouves ça peu intéressant. En fait, toi, à part ta petite personne, ta famille, le groupe et la musique rien ne t’intéresse vraiment. T’es même pas au courant des dernières séries en vogue. Tu les connais de nom parce que Malia en est totalement folle, mais toi, ça t’intéresse pas. Tu préfères te poser dans une pièce et gratter ta guitare toute la journée en mettant par écrit tes pensées. T’aimes pas vraiment exposer tes sentiments. Pas parce que tu trouves que ça te rend faible ou une connerie du genre. C’est juste que t’es tellement maladroit dans tes gestes et tes paroles que tu préfères tout coucher sur papier et y apposer ta voix. Tu te sens plus à l’aise de cette façon. Y a que avec Juliette ou tu arrives à plus ou moins lui parler à cœur ouvert. Et encore, il y a des fois où tu n’y arrives pas alors, tu laisses tomber.

En tout cas, une fois devant la télé et le jeu de Paddy, la tentation est plus forte que toi et tu coupes tout sans te soucier s’il a sauvegardé ou pas sa partie. T’aimes le faire chier, t’aimes quand il s’énerve. Tu cherches à ce qu’il parte et te laisse tout seul. T’as pas envie qu’il reste plus longtemps avec toi. Seulement, t’as pas vraiment le choix. Ton père a été clair, Paddy doit faire partie de ta vie jusqu’à ce que l’opinion publique se calme à ton sujet. Ce qui risque de prendre du temps, vu que t’es pas prêt à arrêter d’être homophobe comme ça d’un coup. L’eau résonnant contre la paroi de la douche te parvient et tu souris. Cependant, ce n’est pas un sourire sincère ou chaleureux. Non ce qui apparait sur tes lèvres est un sourire pervers. Ça déforme ton visage te donnant un air encore plus tordu que d’ordinaire. Tu t’approches doucement de ta proie et remarque qu’il n’a pas fermé la porte de la salle de bain. Quel idiot ! Soit il est trop con et a oublié que tu habitais avec lui, ou alors il ne pensait pas que tu allais rentrer si tôt de votre séance d’écriture. Oui t’as passé l’après-midi avec Diamond à écrire de nouvelles chansons, à composer de nouveaux morceaux. Même si vous n’êtes plus en tournée, que le groupe est en pause à cause de ce qui s’est passé à Boston, ça ne vous empêche pas de travailler sur le nouvel album. Cette fois, vous avez décidé d’enregistrer une chanson solo. Après cinq ans de chansons communes, vous avez décidé qu’il était grand temps que chacun d’entre vous pose sa voix sur une chanson qu’il aura écrite pour un moment particulier. Toi, t’as encore aucune idée de ce que tu vas écrire. Jusqu’à maintenant vos chansons mélangeaient vos expériences personnelles ainsi que professionnelles. Mais toi, t’es jamais tombé amoureux, t’as jamais connu de personne plus importante que ta famille et tes amis. Et pour ce qui est du professionnel, tu ne te vois pas du tout écrire sur ce qui s’est passé en Amérique. Alors tu cherches, tu patauges sachant très bien qu’un jour ça arrivera. En attendant tu écris d’autres trucs, tu composes d’autres musiques. Quand tu auras trouvé, tu la feras ta chanson. Pour le moment, ça ne presse pas trop vu que tu n’as aucune idée de quand vous reprendrez la route avec Diamond.

D’ailleurs en parlant d’eux, tu entends une des chansons passer sur la playlist que Paddy écoute et il chante par-dessus ta voix. L’espace de quelques secondes tu es époustouflé par l’harmonie que peuvent avoir vos deux voix. C’est qu’il sait chanter ! T’es presque sur le cul parce que malgré tout ce que tu peux dire sur lui, tu sais reconnaitre quand quelqu’un a du talent et c’est clairement son cas. T’arrives pas à le croire. Ta bouche est grande ouverte et tu reprends tes esprits avant que la musique ne se finisse allant jusqu’à son portable pour couper la musique et tu applaudis. « And he knows how to sing… » Tu parles d’une voix normale mais on peut entendre derrière tes mots du sarcasme. Hors de question que tu lui avoues que tu as aimé sa prestation. Pour le coup, il a presque été aussi bon que toi, presque. « Now, get out. I want to pee. » T’attends même pas qu’il soit sorti de la douche pour le foutre dehors. Tu ouvres la porte de la cabine et lui prend le bras pour le sortir. Seul point que tu as totalement oublié, c’est qu’il serait nu. Tu le détailles alors de la tête aux pieds et tu te fais la réflexion qu’il est quand même pas mal foutu. Tes yeux s’attardent quelques instants sur ses parties intimes et tu grimaces de dégoût. « Fuck, even if I imagine it very strong, it's gross and disgusting. How can you put your dick in another's guy ass ? Or is it you who let the guy fuck you as hard as he wants... Do you do the girl ? » Tu ne sais pas pourquoi tu démarres cette situation. Il aurait mieux fait que tu te taises et que tu le foutes dehors en fermant la porte à clé. Pourtant, le voir s’énerver contre toi te fait plaisir. Ça te ferait presque bander.
© 2981 12289 0

Spoiler:
 


fuck
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Capitaine Crochet
ICI DEPUIS LE : 04/06/2016
MESSAGES : 115
MessageSujet: Re: ✘ singing in the rain   Dim 3 Juil 2016 - 21:59

singing in the rain #RoddyTu pensais pouvoir profiter encore un moment de la tranquillité qu’apporte l’absence de Romeo dans l’appartement, sachant pertinemment que dès qu’il serait de retour, les insultes et autres remarques désobligeantes commenceraient à fuser. Le pire dans tout ça, c’est que malgré son comportement exécrable à ton égard, tu ne peux t’empêcher de l’apprécier. Dès le premier instant où tu l’as rencontré, il t’a plu. Tu as beau savoir que ce mec est homophobe et un véritable connard quand il s’y met, il y a quelque chose chez lui qui t’attire. Tu es serein, l’eau chaude coule et détend tes muscles, tu ne penses pas vraiment à lui, tu ne remarques même pas que t’es en train de chanter sur une des chansons des Diamond et tu remarques encore moins que Romeo est rentré, qu’il est là, qu’il t’entend chanter, ni même qu’il pénètre dans la salle de bain que tu avais laissé ouverte pensant être seul encore un moment. Tu ne captes sa présence que lorsque la musique s’arrête subitement. Tu te retournes et vois le chanteur applaudir et te dire que tu sais chanter, mais la pointe de sarcasme que tu décèles dans sa voix t’empêche de le prendre comme un compliment, tu ne sais donc absolument pas s’il est sincère et ne veut pas le dire clairement ou s’il pense le contraire. Tu sais toi que t’es pas trop mauvais, même si tu n’as jamais fait profiter personne de ta voix autre que ta mère et ton pommeau de douche. Et tu sais bien que ta mère évidemment n’est absolument pas objective te concernant. Elle prend bien trop souvent des gants avec toi, quand tu mériterais une bonne engueulade, un bon coup de pied au cul ou une bonne claque. Toi, tu ne sais pas ce que c’est tout ça, elle a toujours été super tolérante avec toi, même quand tu faisais le con, par exemple ce jour où elle faisait sa teinture, que tu as voulu essayer ses lunettes et que tu les as cassées. T’en aurais mérité une bonne, mais non, elle t’a juste que ce n’était pas grave que tu ne l’avais pas fait exprès et qu’elle se débrouillerait. T’as vraiment de la chance de l’avoir, et depuis trois mois que tu vis chez Romeo, tu as beau avoir trente ans, elle te manque énormément mine de rien.

« Thank you, thank you. » Tu fais comme si tu n’avais pas perçu le sarcasme dans sa voix, juste pour bien l’énerver encore plus. Ca te soule qu’il agisse ainsi avec toi, tu n’y peux rien toi, si son père à eu cette idée débile de le montrer en couple avec un mec, pour faire mieux passer la pilule sur ses frasques homophobes. Mais comme t’es pas du genre à te laisser faire faire docilement, et qu’il est carrément hot quand il s’énerve, toi ça t’éclates de le chercher encore plus. Tu le provoques rarement le premier, quoi que, ça dépend, mais clairement, t’es pas en reste une fois qu’il lance les hostilités. Là, t’as pas vraiment le temps d’en rajouter une couche, il prétend vouloir pisser et te sors de force de la douche. Tu ne peux t’empêcher de sourire en coin quand tu le vois te reluquer. Toi, la nudité, ça ne t’a jamais posé aucun problème, tu t’en fiches qu’on te voit à poil, un corps, ça reste un corps, on est tous foutu pareil de toute façon. Tu t’apprêtes à lui rétorquer que non, tu ne comptes pas lui laisser la place pour qu’il aille aux toilettes, que tu dois d’abord te sécher parce qu’il ne voudrait pas que tu foutes de l’eau partout dans son bel appartement. Seulement, t’as pas le temps de le faire, il reprend la parole, et bien évidemment, ce n’est pas pour être sympa, il se mettrait probablement à neiger si c’était le cas. Tu l’écoutes parce que tu n’as pas le choix, et ton poing se serre, tu te retiens de ne pas le lui coller dans sa jolie bouille d’ange. Finalement, tu arrives à te calmer et au lieu de lui hurler dessus que ce ne sont pas ses affaires tu lances la phrase que tu sais d’avance va le faire fulminer encore un peu plus. « Well, well. You are very curious about the subject for someone who’s pretending to hate people like me. But if you really want to know, I can show you... » Tu n’ajoutes plus rien et avances lentement un peu plus vers lui, te collant presque à son corps. Tu te fiches éperdument que tu vas le tremper, tout comme de sa réaction. D’ailleurs tu n’attends pas qu’il te repousse, c’est toi qui le dégages de ton chemin. « Sorry love, maybe another time, I have to dry myself and a game to finish. » Tu lui laisses une petite tape sur les fesses, l’air amusé sur le visage, ignorant encore que ce crétin de Romeo a niqué ta partie en éteignant la console alors que tu n’as même pas sauvegardé ta dernière progression.

Avant de sortir de la pièce, tu attrapes une serviette que tu passes autour de ta taille et ton boxer, que tu enfiles sur toi dès que tu es de retour dans le salon et sec. Enfin que tu essaies d’enfiler, mais tu manques de trébucher sur un sac qui traine là, et c’est en te rattrapant au canapé que tu constates que tout est éteint. « FUCK ! Seriously, why you had to turn off the game? You really are an asshole Romeo you know. » Ton boxer enfin sur toi, tu fais demi-tour et te retrouves face à Romeo que tu pousses violemment en arrière pour éviter de lui coller ce poing qui te démange depuis tout à l’heure dans la tronche. Tu plantes tes yeux dans les siens, le regard noir. À cet instant, tu aurais des fusils à la place des yeux, il serait probablement mort sur place. Seulement tu n’as que tes iris pour le fusiller du regard et comme un con, tu ne peux pas t’empêcher de penser que tu adores ses yeux et que t’as pas vraiment envie de lui abîmer son si joli visage. Quoi que s’il continue de te chercher comme ça, il finira par te trouver quand même.  
© 2981 12289 0


uc mkeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Capitaine Crochet
ICI DEPUIS LE : 08/06/2016
MESSAGES : 59
MessageSujet: Re: ✘ singing in the rain   Jeu 11 Aoû 2016 - 0:57

singing in the rain #RoddyTQuand t’es rentré chez toi aujourd’hui, t’as pas pensé une seule fois que Paddy serait là. Enfin, t’aurais espéré qu’il foute son nez dehors et que tu puisses être tranquille quelques minutes seul chez toi. Depuis qu’il est entré dans ta vie, cette dernière est un véritable enfer. T’es obligé de partager ton luxueux appartement avec lui, parce que ton père l’a décidé comme ça. C’était soit ça, soit tu quittais Diamond, le groupe que TU as fondé. Hors de question que tu laisses ton vieux te virer de ton propre groupe de musique. Alors t’as accepté ce qu’il fallait pour que ce ne soit pas le cas. Cependant, même si t’aimes les membres de Diamond plus que tout au monde, tu détestes particulièrement devoir tout partager avec un gay que ton père paie pour qu’il se fasse passer pour ton petit ami. En gros, c’est un escort boy quoi, enfin plus une pute de ton avis. Qui aurait aussi peu d’estime de soi pour se vendre de la sorte ? T’as pas compris le concept quand Harrol te l’a présenté et surtout t’as pas compris pourquoi l’autre tapette a accepté ça. Pas que tu t’intéresses à lui, c’est juste que tu voudrais savoir si le type avec qui tu es obligé de dormir a un casier, des dettes ou quelque chose comme ça pour qu’il accepte si vite l’argent que ton paternel lui a filé. Enfin, ça te regarde pas forcément vu que tu t’intéresses pas à sa misérable vie. C’est juste pour ta propre sécurité. Tu entres donc chez toi, un sourire pervers sur le visage et tu entends la douche. Parfait tu as encore quelques minutes de répit avant de devoir le supporter. T’avises la télé allumée avec la console. Une partie semble en route et Paddy n’a pas l’air d’avoir sauvegardé. Alors, tu éteins tout simplement le tout, un sourire triomphant sur le visage. T’es un vrai connard, mais t’aimes ça. Après ça, tu te diriges vers la salle de bain et tu entends les premières notes d’une de vos chansons avant que le gay pose sa voix sur la tienne. T’es surpris l’espace d’un instant parce que vos voix s’accordent parfaitement sur la chanson et qu’il serait presque aussi bon que toi. Presque, parce qu’il faut pas abuser non plus, c’est toi le chanteur et lui le déchet. Dès que la chanson finit, tu la coupes et tu applaudis sarcastiquement tout en lui donnant du faux compliment. Sa réaction ne te surprend pas.

Tu le laisses sortir de la douche avant de le pousser dehors, prétextant une envie de pisser, alors que t’as pas vraiment la vessie pleine. T’as juste envie de faire chier Rafferty un peu plus. T’as pas prévu qu’il soit tout nu. Bon, en même temps, il était à la douche, donc il ne porte pas de vêtement. Tu te mets à le reluquer de la tête au pied et tu te surprends à penser qu’il est vraiment pas mal. Cependant, quand tes yeux s’arrêtent sur ses parties génitales, une grimace de dégoût apparait sur ton visage et tu prends la paroles sachant très bien que ça commencerait une dispute entre vous. Cependant, si tu pensais que ça le ferait sortir de ses gonds, sa réaction te fait reculer, l’air encore plus dégoûté. Non mais il est sérieux. S’il continue de s’approcher, tu ne réponds plus de rien. Ton poing s’abattra sur son visage. Tu te fous de l’abîmer parce qu’il ne représente rien pour toi, juste un moyen de redorer ton image. Quand il se colle à toi tu respires un grand coup pour te calmer et éviter de lui sauter dessus. Pourtant, avec ce qu’il vient de dire, tu trouverais ça légitime que ton poing s’écrase sur sa face. Quand il continue sur sa lancée, tu vois rouge. Pourtant, encore une fois, tu arrives à te maitriser et à ne pas lui sauter à la gorge pour l’étrangler. Tu souris quand il parle de son jeu parce que t’as éteins la télé et la console et qu’il va se foutre en rogne pour ça. Même la claque sur tes fesses n’arrive pas à dissiper ce regard et sourire satisfait qui apparaissent sur ton visage. Tu avances à sa suite dans le salon près à se foutre de sa gueule quand il découvrira le jeu éteint mais t’as pas besoin d’attendre puisqu’il manque de se casser la gueule sur un sac qui traine. Tu pouffes devant sa maladresse et quand il se relève et voit l’écran noir, ton sourire s’agrandit encore un peu plus. T’aimes le mettre en colère, t’aimes quand il te regarde de cette façon. Tu sais pas pourquoi mais ça t’excite de jouer avec ses nerfs. T’as l’impression d’être puissant, d’avoir de l’emprise sur lui, de pouvoir exiger ce que tu veux de lui. Son insulte ne te fait rien du tout. Elle augmente encore plus ta joie face à sa colère.

« Thanks. I really appreciate it. » Si t’avais eu un troisième prénom, ça aurait été Insolent. T’as toujours été un connard et tu le resteras probablement toute ta vie. Paddy te pousse alors sans ménagement et tu serres le poing près à en découdre. Pourtant, il ne fait rien, se contentant de rester devant toi les yeux rivés dans les tiens. Tu soutiens son regard pas près de le laisser gagner. Ta fierté est en jeu. Tu ne sais pas combien de temps passe avant que tu romps de toi-même le contact en le poussant. « Fuck off. » Tu t’installes alors sur le canapé et attrape le livre sur la table basse coincée sous les télécommandes et la manette de jeu. « Be useful, make me a sandwich. » Oui tu le prends carrément pour ta bonne et ça te fait rire. « Come on quick… I don’t have all my life. I need to work because compare to someone in this room, I don’t sell myself for easy money like a whore. » Tu l’attaques sur ce qu’il fait avec toi. C’est pas la première fois et surement pas la dernière, mais c’est bien la première fois que tu le traits de pute. T’as hâte de voir sa réaction. Tes membres brûlent d’excitation rien qu’à l’idée d’une bagarre. T’as envie de fracassé du gay.
 
© 2981 12289 0

Spoiler:
 


fuck
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: ✘ singing in the rain   

Revenir en haut Aller en bas
 

✘ singing in the rain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SATD :: DUBLIN, IRELAND :: GRAFTON STREET AND MERRION STREET :: Logements-